Bienvenue sur le site du photographe Serge Bouvet | expert en portrait photo, reportage photo et photographie éditoriale

Deep Nostalgia

Comment Deep Nostalgia (ré)anime les morts ?

Deep Nostalgia : une IA censée renforcer les liens avec le passé grâce à un portrait photo animé

MyHeritage vient de publier son nouvel outil baptisé Deep Nostalgia, en référence au deep learning utilisé par l’intelligence artificielle. L’IA de Deep Nostalgia a été développée par l’entreprise israélienne D-ID, spécialisée notamment dans l’animation de photos depuis une vidéo source. 

Imaginez le tableau. Vous venez d’uploader un vieux portrait photo de famille de votre arrière-grand-mère décédé sur le site MyHeritage. Soudain, vous observez avec émotion un visage qui dodeline de la tête. Mémé cligne des yeux et vous sourit ! Elle vous  fait même un bisou du bout des lèvres.

Portrait photo issu du livre Indiens de Serge Bouvet – Si vous uploadez une photo en plan moyen, par exemple, l’outil Deep Nostalgia fera toujours un focus sur le visage du sujet choisi. 

Pourquoi le marketing de la nostalgie fonctionne si bien avec Deep Nostalgia ?

Gagner la confiance de ses clients

« Deep Nostalgia a fourni une machine à remonter le temps pour que ma famille et moi puissions renouer avec nos ancêtres, et cela a été une expérience infiniment enrichissante », témoignage de Deanna Matrin mis en avant par le site MyHeritage[1] Lire l’article 50 Million Animations Created with Deep Nostalgia™! .

 

De toute évidence, bâtir la confiance d’une marque est toujours un processus difficile qui nécessite un marketing et une promotion de qualité. Il existe pourtant une pelleté de stratégies qui peuvent aider à établir une campagne efficace et puissante. Le marketing de la nostalgie en est un bon exemple.

L’une des meilleures façons de capter l’attention du public est de l’aider, en effet, à  exacerber ses meilleurs souvenirs. A ce titre, la compagnie MyHeritage exploite plein pot le filon de la nostalgie d’un proche disparu.

Rémanence publicitaire aux bouffées proustienne

Dans le domaine de la communication publicitaire, l’exploitation de la nostalgie permet de susciter des émotions favorables à la marque. Tout cela concourt, de ce fait, à mieux ancrer les messages dans les esprits. Dans le jargon du métier, on parle de rémanence publicitaire. Autrement dit, les amoureux de la littérature française,  évoqueront plutôt la madeleine de Proust[2]La madeleine de Proust est une expression qui se rapporte à une réminiscence. Cette dernière peut être provoquée par un portrait photo, un objet, une odeur, un son, une musique ou une … Continue reading. Pourquoi pas ?

Quoiqu’il en soit, gardons au moins à l’esprit que la nostalgie fait vendre. Pour MyHeritage, la nostalgie valorise premièrement mieux son image. Deuxièmement elle accroît sa visibilité. Enfin, troisièmement, elle augmente ses ventes.

Marketing de la nostalgie

© Expertphotographe.com 2021- Marketing de la nostalgie
le marketing de la nostalgie augmente l’envie d’achat  
(Cliquez sur le schéma pour zoomer)

« Se connecter avec son histoire familiale »

Notons que dans la persuasion publicitaire, l’émotion joue un rôle cathartique. Tout marketeur sait que celles-ci exercent une influence forte sur la prise de décision du consommateur. Le géant des tests ADN  et des données généalogiques, MyHeritage, l’a très bien compris puisque toute leur communication est centrée sur l’émotion.[3] »Vous aurez un moment « wow » lorsque vous verrez une photo de famille précieuse prendre vie avec Deep Nostalgia », a déclaré Gilad Japhet, fondateur et PDG de MyHeritage. « Voir les … Continue reading.

La nostalgie, un puissant outil de marketing pour mieux promouvoir DNA Matches

Considérons par exemple les offres de la société israélienne. L’un des services vendu par Myheritage, vise à permettre de découvrir vos origines ethniques, grâce à un test d’ADN. Le montant de cette offre Estimation Ethnique est de 79 euros. Un autre service, DNA Matches, (correspondances ADN) vise à découvrir vos liens de parenté avec d’autres utilisateurs du monde entier. Il y en a d’autres et ils sont bien entendu sonnants et trébuchant[4]Listes des offres de MyHeritage .

Deep Nostalgia est surtout un puissant outil marketing de nostalgie. En 2014, une étude coécrite par Jannine Lasaleta, a montré que la nostalgie réduisait les craintes de dépenses chez le consommateur. « Si la nostalgie est si souvent utilisée en marketing, c’est peut-être parce qu’elle incite les consommateurs à se séparer de leur argent. » avançait Jannine Lasaleta[5] Jannine Lasaleta, Nostalgia Weakens the Desire for Money, Volume 41, Issue 3, Pages 713–729, Journal of Consumer Research, 2014..

Toujours selon l’étude, la nostalgie renforcerait d’une part le sentiment de lien social, et d’autre, une forte impression d’appartenance à une communauté. Comme le souligne Jannine Lasaleta : plus le sentiment de lien social est fort, plus l’importance accordée aux dépenses diminue.

Deep Nostalgia constitue donc un puissant levier de vente des services de généalogie par ADN pour  MyHeritage. Le succès du projet semble démontrer que le marketing de la nostalgie est redoutable.

Nous vous invitons à créer des vidéos en utilisant cette fonctionnalité (Ndlr : de Deep Nostalgia) et à les partager sur les réseaux sociaux pour voir ce que pensent vos amis et votre famille. Cette fonctionnalité est destinée à une utilisation nostalgique, c’est-à-dire à ramener à la vie les ancêtres bien-aimés. » FAQ de la page Deep Nostalgia

Succès mondial de Deep Nostalgia en 18 jours à peine !

Animations ludiques…

L’outil d’animation de portrait photo est devenu viral peu après son lancement le 25 février. Si la volonté affichée des créateurs de MyHeritage a été d’encourager les utilisateurs à tester Deep Nostalgia avec des photos de feu mémé ou pépé, les premiers utilisateurs ont plutôt animé de manière ludique des personnages célèbres, des portraits de tableaux ou d’illustration. Il n’empêche, le succès est là !

Des portraits en noir et blanc de personnages historiques et d’ancêtres ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. Les internautes se sont ébahis à la vue d’Oscar Wilde clignant des yeux, d’Alan Turing souriant ou de Bhagat Singh dodelinant de la tête.

… de figures historiques

Déjà plus de 50 millions d’animations !

Depuis son lancement, en seulement 18 jours, le 15 mars 2021, l’application a déjà permis de générer plus de 50 millions d’animations[6]Lire en ligne : 50 Million Animations Created with Deep Nostalgia™!.

« Lorsque MyHeritage a lancé son outil Deep Nostalgia il y a un peu plus d’une semaine, en utilisant la technologie Live Portrait de D-ID, nous savions que ça allait marcher. Mais nous n’étions pas préparés à l’ampleur du succès et à la rapidité avec lesquelles Deep Nostalgia allait être utilisé. Depuis son lancement à Rootstech, à Salt Lake City, dans l’Utah, la technologie a fait le tour du monde, et des personnes de tous les continents utilisent l’application pour établir des liens affectifs avec des membres de leur famille disparus depuis longtemps. »[7]D-ID’S Live portrait – The tech behind Deep Nostagia™ » 

 

© 2016 Portrait photo d’une jeune indienne de Delhi, Serge Bouvet – L’animation semble désincarner cette indienne qui s’agite sans réelle raison « humaine ».

Comment la nostalgie promue par Deep Nostalgia permet de collecter des millions de données ?

C’est sans doute émouvant. C’est fun mais gare ! Mentionnons que l’entreprise MyHeritage  spécialisée dans l’analyse du génome humain est considérée comme illégale en France. La loi de l’article 16-10 du code civil est claire à ce sujet :

Article 16-10

« L’examen des caractéristiques génétiques d’une personne ne peut être entrepris qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique[8]Code Civil, Chapitre III : De l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne et de l’identification d’une personne par ses empreintes génétiques (Articles 16-10 … Continue reading. »

Dans le monde du « gratuit », rien n’est jamais vraiment « gratuit ». En échange de votre email et éventuellement de votre ADN, vous « gagnez » le droit de faire joujou avec l’IA de Deep Nostalgia. C’est malin. MyHeritage aura déjà collecté les informations génétiques personnelles de millions de personnes dans le monde.[9]Nicolas SIX, Deep Nostalgia, un service de MyHeritage à utiliser avec précaution, Le Monde, 02 mars 2021.
Voilà qui laisse méditatif !

Comment fonctionne Deep Nostalgia ?

Deep Learning

A l’instar de l’intelligence humaine,  l’Intelligence Artificielle (IA) a d’abord besoin d’apprendre pour se développer et réaliser son plein potentiel. Au préalable, il est donc nécessaire d’entraîner une IA. Pour ce faire, il convient de nourrir  à l’aide de larges volumes de données. Cette phase d’apprentissage est ce qu’on appelle le Deep Learning.

Generative Adversarial Networks (GAN)

Lorsque les IA créent des séquences vidéo originales, souvent appelées « deepfake », elles utilisent une méthode appelée « generative adversarial networks » (GAN). C’est une classe d’algorithmes d’apprentissage non supervisée qui a été programmée par Ian Goodfellow. Cette classe permet de générer des images au réalisme bluffant. [10]Le père du GAN est Ian Goodfellow. L’invention du concept du GAN et sa réalisation en un prototype eut lieu à Montréal, en 2014, lors d’une sortie au restaurant. Ses confrères … Continue reading.

Phase d’entraînement des algorithmes

Cette technique de Ian Goodfellow oppose deux Intelligences Artificielles : l’une est dédiée au contenu et la seconde évalue dans quelle mesure ce contenu imite au mieux la réalité. Au fur et à mesure,  les algorithmes s’entraînent mutuellement, jusqu’à ce que le contenu original de l’Intelligence Artificielle soit très difficile à identifier comme faux.

© D-ID’s Live Portrait 2021  – Le procédé de Deep Nostalgia relie la photo statique (à droite) à une vidéo « pilote » (à gauche), animant le sujet de la photo de sorte qu’il parle, sourit, cligne des yeux, bouge la tête et correspond à tout mouvement dans la vidéo « pilote ».

Deep Nostalgia, c’est grosso modo du Deep Fake

Les programmeurs de D-ID ont donc entraîné le GAN de Deep Nostalgia à l’aide d’ensembles de « vidéos modèles », représentant chacune différentes combinaisons de mouvements pour les yeux, la bouche, les sourcils, les joues et la tête ; l’IA a ensuite appris comment les appliquer à des photos de différentes personnes pour obtenir une illusion de mouvement réaliste. Elle attribue enfin différentes suites de gestes faciaux à différentes photos, en fonction de la posture et de l’orientation de leurs sujets.

Deep Nostalgia, comment ça marche ?

© Expertphotographe.com 2021- Deep Nostalgia, comment ça marche ? (Cliquez sur le schéma pour zoomer )

Deep Nostalgia, nouveau rituel numérique d’outre-tombe ?

© 2016 Jeune indien de Delhi, Serge Bouvet – L’animation distord quelque peu la photo d’origine. L’œil droit se bride et s’allonge au lieu de se raccourcir comme il est de règle en perspective.  Le menton et le nez se courbent étrangement vers la gauche.

Impressionnant mais pas excellent

Techniquement, l’animation est à première vue assez impressionnante mais pas excellente. Disons-le. La qualité de ressemblance de l’animation avec la photo d’origine demeure encore discutable car elle dépend encore de nombreux facteurs : le fond doit être flou ou uni, le sujet ne doit pas porter de couvre-chef, ne doit pas être trop de quart pour éviter les effets de perspectives grotesques, ne doit pas porter de lunettes, ne doit pas être trop barbu, la photo doit bien être exposée car trop d’ombre empêche l’IA de reconnaître le visage, etc.

Malaise ?

Quand tous ces éléments s’ajoutent, le rendu ne fait plus honneur à la photo d’origine. Si l’internaute cherche à voir un être cher disparu se mouvoir et lancer des regards sympathiques, malgré toute la bonne volonté des développeurs de l’IA à vouloir provoquer des émotions fortes, cela peut susciter beaucoup de malaise.

Des animations effrayantes ?

À vrai dire, on ne peut s’empêcher de penser à ces films ou histoires d’horreurs qui content ces récits où une personne aimée est ressuscitée par ses proches. La personne qui revient à la vie perd toujours quelque chose, si bien que ce qu’il en reste est dépeint comme diabolique ou effrayant.

En définitive, ces visages numériques qui reviennent à la vie grâce à l’IA de Deep Nostalgia, à quelques égards, oscillent entre la réalité et l’outre-tombe numérique, entre un portrait photo tangible et une image sournoisement trompeuse qui vous sourit et cligne des yeux.

Des portraits de Fayoum à Deep Nostalgia, comment prolonger la vitalité de ceux qui ne sont plus ?

Connexion spirituelle

L’intelligence artificielle de Deep Nostalgia nous encourage-t-elle à céder aux illusions de l’immortalité numérique ? Affronter la mort, c’est lui faire face avec courage et sagesse. Aujourd’hui, on pourrait avoir le sentiment que nos sociétés contemporaines se refusent précisément à l’assumer.

Pourtant, d’antan, si le rite funéraire avait une fonction de médiation pour permettre à la personne endeuillée de demeurer, le temps d’un souvenir, connecté spirituellement avec le défunt, les plus fortunés ne se refusaient pas l’apport supplémentaire d’un portrait ou d’une sculpture pour mieux accuser le coup.

Certains de ces portraits pouvaient troubler comme les portraits  peints très réalistes de Fayoum[11]Fayoum (al-Fayyum) est l’un des gouvernorats de l’Égypte, situé dans le centre du pays.qui avaient vocation d’atténuer l’aspect lugubre du tombeau ou du sarcophage.[12]«Les portraits du Fayoum résistent en somme à la mort du tombeau et du sarcophage, mais tout autant, ces portraits semblent domestiquer la mort, exprimant par-là une conscience contemporaine de … Continue reading

Portrait funéraire de la momie d'Aline; 24 après J.-C.; Empire romain; tempera sur toile, 42 cm; Hawara (site archéologique en bordure du Fayoum)

Portrait funéraire de la momie d’Aline; 24 après J.-C.; Empire romain; tempera sur toile, 42 cm; Hawara (site archéologique en bordure du Fayoum)

Déni de la mort

Au fil des siècles, la fuite et le déni de la mort a ouvert la porte à de nouvelles pratiques loufoques ou dérangeantes pour tenter de se connecter aux morts : les photographies retouchées des adeptes du spiritisme et de leurs « esprit-es-tu-là »[13]Jolly, Martyn. (2006). Faces of the Living Dead: The Belief in Spirit Photography. Miegunyah Press., les portraits photos post-mortem de l’ère victorienne commandées par les familles en deuil[14]Mary Warner Marien, Photography : A Cultural History, New York, Harry N. Abrams, 2002. ou bien aujourd’hui avoir une photographie animée par une IA d’un membre de la famille.

Le révérend Charles L. Tweedale et Mme Tweedale avec la prétendue forme spirituelle de F. Burnett. Cette photographie d'esprit, comme toutes celles de William Hope, a été démasquée comme étant frauduleuse.
Portrait photo retouché du photographe William Hope, représentant le révérend Charles L. Tweedale et Mme Tweedale avec la forme « spirituelle » de F. Burnett, 1919
Portrait photo post-mortem

L’art troublant de la photographie de la mort – Photographie de l’époque victorienne montrant des parents posant avec leur fille décédée.

Références

Références
1 Lire l’article 50 Million Animations Created with Deep Nostalgia™!
2 La madeleine de Proust est une expression qui se rapporte à une réminiscence. Cette dernière peut être provoquée par un portrait photo, un objet, une odeur, un son, une musique ou une madeleine… N’importe quoi peut contribuer à réactiver un souvenir. Cette expression est tirée du roman Du côté de chez Swann (1913) de Marcel Proust.
3  »Vous aurez un moment « wow » lorsque vous verrez une photo de famille précieuse prendre vie avec Deep Nostalgia », a déclaré Gilad Japhet, fondateur et PDG de MyHeritage.

« Voir les visages de nos ancêtres bien-aimés prendre vie dans une simulation vidéo nous permet d’imaginer comment ils auraient pu être dans la réalité, et offre une nouvelle façon profonde de se connecter à notre histoire familiale. » Coral MURPHY, Deep Nostalgia’ brings new life to dead ancestors by re-animating old photos, USATODAY, 25 février 2021.

4 Listes des offres de MyHeritage
5 Jannine Lasaleta, Nostalgia Weakens the Desire for Money, Volume 41, Issue 3, Pages 713–729, Journal of Consumer Research, 2014.
6 Lire en ligne : 50 Million Animations Created with Deep Nostalgia™!
7 D-ID’S Live portrait – The tech behind Deep Nostagia™
8 Code Civil, Chapitre III : De l’examen des caractéristiques génétiques d’une personne et de l’identification d’une personne par ses empreintes génétiques (Articles 16-10 à 16-13)
9 Nicolas SIX, Deep Nostalgia, un service de MyHeritage à utiliser avec précaution, Le Monde, 02 mars 2021
10 Le père du GAN est Ian Goodfellow. L’invention du concept du GAN et sa réalisation en un prototype eut lieu à Montréal, en 2014, lors d’une sortie au restaurant. Ses confrères doctorants célébraient leur diplôme et lui demandèrent assistance pour résoudre un problème de synthèse d’image. Lire The GANfather: The man who’s given machines the gift of imagination
11 Fayoum (al-Fayyum) est l’un des gouvernorats de l’Égypte, situé dans le centre du pays.
12 «Les portraits du Fayoum résistent en somme à la mort du tombeau et du sarcophage, mais tout autant, ces portraits semblent domestiquer la mort, exprimant par-là une conscience contemporaine de la vie comme être-pour-la-mort.» Marc RAGON, Présences des morts Libération, 19 juin 1997. Lire l’article
13 Jolly, Martyn. (2006). Faces of the Living Dead: The Belief in Spirit Photography. Miegunyah Press.
14 Mary Warner Marien, Photography : A Cultural History, New York, Harry N. Abrams, 2002.
Pacôme
Auteur des articles d'actualité
Serge Bouvet

Brèves 

Mari Katayama: Home Again

La MEP expose Mari Katayama du 3 septembre au 24 octobre 2021

La Maison Européenne de la Photographie présente « Home Again », de Mari Katayama. Dans un monde où le handicap est mise à distance, Mari Katayama, née avec une malformation de la main et amputée dès l’âge de 9 ans de ces deux jambes, a fait de son handicap la muse d’une œuvre photographique hors norme. Dans le monde du corps canonisé et idéalisé, Mari Katayama, en tant qu’artiste,  s’est totalement appropriée d’un médium : son corps « endommagé » . Rien n’est candide dans ses photographies mais chaque pièce est profondément honnête et poétique. C’est comme si, en créant des scènes complexes et mises en scène, l’artiste révélait un lien direct avec elle-même. A l’instar de Joel-Peter Witkin, la photographe japonaise, nous interroge :  comment vivre honnêtement quand on nous incite à normer notre corps ? Katayama présente une réponse dans chaque regard secret qu’elle jette dans ses autoportraits.
Découvrez Mari Katayama sur son compte Instagram

Paris Photo 2021

Paris Photo 2021, ce sera du 11 au 14 novembre.

La prochaine édition de Paris Photo se tiendra du 11 au 14 novembre 2021 au Grand Palais Ephémère et en ligne. Ce sera plus de 175 galeries à visiter. Ce sera aussi l’occasion de découvrir  des éditeurs et des photographes prestigieux du monde entier. En savoir plus sur Paris Photo.

Red Eye to New York Janet Delaney

Janet Delaney jette un œil (rouge) sur New York

Les éditions Mack, qui auront un stand à Paris Photo, publient en octobre 2021, Red Eye to New York de Janet Delaney. Cette dernière est surtout connue pour sa série South of Market, qu’elle a commencé en 1978. La photographe, à ce jour, a réalisé deux ouvrages seulement.  est le troisième. Comme les deux premiers, le troisième ouvrage se situe à la lisière entre la street photography et l’art. Armé de son son appareil photo Rolleiflex, Janet Delaney a arpenté les rue de New York, cherchant l’instant présent et le moindre récit humain.

End Time City

Rencontre / Signature avec Michael Ackerman, à La Nouvelle Chambre Claire
Samedi 13 Novembre de 14h à 16h

Michael Ackerman signera et présentera, la librairie parisienne de La Nouvelle Chambre Claire, sa nouvelle édition revue et augmentée du fameux livre éponyme End Time City publié en 1999. Le photographe américain autodidacte de l’agence VUavait reçu le Prix Nadar 1999 pour son livre « End Time City », une plongée au cœur de la ville indienne Varanasi.

Indiens par Serge Bouvet

Des dizaines de livres photos somptueux sur l’Inde à découvrir !

La librairie La Chambre Claire propose des dizaines de monographies sur l’Inde d’auteurs comme Mitch Epstein, Roland & Sabine Michaud, Giulio Di Sturco, Serge Bouvet, Kaamna Patel, Arko Datto, Paolo Pellizzari, etc.

Red Eye to New York Janet Delaney

Akio Nagasawa publient 4 ouvrages prestigieux de Masato SETO en série très limitée

Avis aux collectionneurs fortunés, les éditions Akio Nagasawa republient 4 ouvrages signés en série très limitée du photographe japonais Masato SETO :  Le livre BANGKOK, HANOI 1982-1987, publié à l’origine en 1989, Picnic, paru en 2005, Binran sorti en 2008 et enfin Césium publié en 2013. Ses tirages prestigieux oscillent entre 254 euros et 667 euros. Ses livres seront présentés lors de Paris Photo par l’édition Akio Nagasawa qui y sera présente.

Nos dernières publications