Bienvenue sur le site du photographe Serge Bouvet | expert en portrait photo, reportage photo et photographie éditoriale

contact visuel

Contact visuel : 6 faits scientifiques étonnants

Que sait-on exactement des effets du contact visuel au quotidien ? La recherche sur l’attention visuelle humaine et sur l’attention sociale a beaucoup progressé sur le sujet[1]« Depuis l’essor dans les années 1970 des neurosciences relatives aux interactions sociales, aux affects et aux émotions, les travaux qui explorent comment nous traitons les signaux émanant … Continue reading. En substance, voici comment, en six points, le contact visuel, joue un rôle considérable dans l’interaction humaine et comment il peut constituer un vecteur d’attractivité et d’engagement fort.

Texte et photos : Serge BOUVET

L’être humain est toujours plus attiré par les visages avec un regard direct 

Les yeux attirent les yeux

Premier point d’attention 

Avant tout, lorsque nous observons une personne, près de 70% de nos fixations oculaires se concentrent essentiellement sur ses yeux[2]Henderson, J.M., Williams, C.C., & Falk, R.J, Eye movements are functional during face learning. Memory & Cognition, Michigan State University, East Lansing, Michigan, Page 98-106, 2005.. C’est la preuve que les yeux constituent donc un point d’attention remarquable, et ce, quelques semaines après la naissance.

C’est ainsi que le contact visuel avec la mère s’établit après quelques semaines en dépit d’un système visuel sous-développé. En 1966, des chercheurs ont, à cet égard, démontré que les nourrissons distinguent mieux le stimulus[3]Stimulus : les stimulis sont les changements qui se produisent dans l’environnement et qui sont perceptibles par un récepteur sensoriel. yeux des autres stimuli de l’environnement. A la lumière des recherches, les scientifiques sont convaincus que le nouveau-né cherche à voir le regard de l’autre avant tout. [4] »Les contacts visuelles de nourrissons âgés de 3 à 5 semaines, de 7 semaines et de 9 à 11 semaines ont été enregistrées alors qu’ils scrutaient le visage d’un adulte immobile, … Continue reading.

Adjuvant social

Cette focalisation vers le regard de l’autre ne s’arrête pas en si bon chemin. Des études d’imagerie fonctionnelle ont révélé que le contact visuel module l’activité du lobe frontal. Ce dernier est le siège émotionnel de notre cerveau qui s’active à chaque interaction sociale. Ces études ont montré des preuves d’une orientation préférentielle vers les visages avec un regard direct[5]Atsushi SENJU, Mark H.JOHNSON, The eye contact effect: mechanisms and development, Trends in Cognitive Sciences, Volume 13, Issue 3, Pages 127-134, 2009.

Avantage biologique

En 2015, on a constaté que les visages au regard direct sont plus attractifs que les visages au regard détourné.[6]Marcus Rothkirch, Apoorva Rajiv Madipakkam, ErikRehn,Philipp Sterzerac, Making eye contact without awareness, Cognition, Volume 143, Pages 108-114, October 2015, . Cette préférence des mouvements oculaires suggère que le contact visuel constitue un avantage biologique. Il pourrait être médié par des voies sous-corticales rapides dans le cerveau humain.

Le contact visuel améliore l’attention sociale

Attraction oculaire

On le sait, le contact visuel est un aspect fondamental de l’interaction sociale, de la naissance à l’âge adulte[7]Kleinke, C. L.,  Gaze and eye contact—A research review. Page78–100., Psychological Bulletin, 1986.

Il a été prouvé que l’être humain est attiré par le regard[8]Anna Batki, Simon Baron-Cohen, Jennifer Connellan, Sally Wheelwright, Is there an innate gaze module? Evidence from human neonates, Infant Behavior and Development, 23(2): Pages 223-229, February … Continue reading. La perception de ce dernier potentialise, en effet, l’envie de communiquer et de se construire socialement.

« Dès notre plus jeune âge, nous apprenons à décrypter les sentiments et intentions de nos interlocutrices ou interlocuteurs à travers leurs yeux. Ainsi, croiser le regard d’autrui est une situation sociale des plus habituelle, mais amenant une réaction toujours particulière »[9]Nicolas Burra, Notre attention captivée par un regard, UNIGE (Université de Genève), Cognition, 20 avril 2021.

Engagement

Il apparaît donc que le contact visuel est une composante essentielle et implicite d’un engagement significatif avec l’autre. En cela, le contact visuel améliore efficacement l’attention sociale[10]Kay MacDonald, Patient-Clinician Eye Contact: Social Neuroscience and Art of Clinical Engagement, Pages 136-144, Postgraduate Medicine, 2015..

Le regard mutuel exprime un mécanisme social important où la coordination des regards maintient le contact attentionnel. Bernard Conein, Les sens sociaux : coordination de l’attention et interaction sociale, 1998[11]Bernard Conein, Les sens sociaux : coordination de l’attention et interaction sociale, page 186, Intellectica, 1998

Portrait photo d'entreprise

Portrait d’entreprise d’une consultante de cabinet de conseil
Paris, 2021 – Photo: Serge Bouvet
La forme la plus caractéristique de l’image engageante est liée à la situation frontale des sujets. Les yeux nous regardent. Cette pose est franche, directe. Elle met la personne photographiée en position de force.

Le contact visuel diminue notre notion du temps

En avril 2021, des scientifiques suisses ont démontré que le contact visuel perturbait notre notion du temps. Ce dernier serait perçu comme plus court. [12]Nicolas BURRA, Notre attention captivée par un regard, Université de Genève, Cognition, 20 avril 2021.

Alors que les regards déviés ne provoquent aucune distorsion de notre perception du temps, nous avons constaté qu’au contraire, lorsque les regards se croisent, les participants sous-estiment systématiquement la durée de ces contacts visuels. Ceci démontre que le contact visuel n’impacte pas préférentiellement le système émotionnel, mais bel et bien le système attentionnel qui nous distrait de notre capacité à évaluer le temps. – Nicolas BURRA, Notre attention captivée par un regard, Université de Genève, Cognition, 20 avril 2021.

Parce que le contact visuel impacte le système attentionnel, il nous distrait de notre capacité à évaluer le temps. En somme, le temps devient relatif à cause du contact visuel. En bref, il devient apparemment plus court. 

Le contact visuel augmente le QI perçu

Le contact visuel augmente le QI perçu

Meilleure évaluation de l’intelligence perçue

Vous serez surpris d’apprendre que regarder l’interlocuteur présente une corrélation significative avec le QI. Des recherches à ce propos ont en effet été menées à l’université Loyola Marymount de Los Angeles.
Selon Nora Murphy, professeur associé de psychologie à l’université Loyola Marymount, fixer les yeux d’un tiers contribue à une meilleure évaluation de l’intelligence perçue.[13]Nora A. MURPHY, Appearing Smart: The Impression Management of Intelligence, Person Perception Accuracy, and Behavior in Social Interaction, Personality and Social Psychology Bulletin 33, 2007. Dans ce contexte, le contact visuel apparaît comme un signe important d’intelligence.

Objectif du photographe et contact visuel

Cela étant, il est utile de s’interroger sur ce qui constitue le contact visuel avec le photographe. C’est tout simplement l’objectif de son appareil photo, qui pointe sur votre visage.

Le contact visuel renforce la détermination 

Selon le sémiologue et publicitaire Georges Péninou, l’absence de contact visuel suggère un manque de détermination. Le regard fuyant détermine implicitement une mise à distance de l’autre. Par ailleurs,  le caractère du sujet photographié n’est pas nettement tranché. Le hiatus entre l’émetteur du message visuel et le destinataire demeure alors profond. En fin de compte, pour signifier avec force votre détermination, on le répètera jamais assez, regardez votre interlocuteur dans les yeux. 

 » Plus ambigus dans leur affectation, sur l’arête des deux versants de la présentation et de la figuration, sont les personnages de trois quarts : le regard, moins offensif, ne cherche plus la rencontre directe de l’autre; cette ambiguïté du rôle et cette équivoque d’un regard qui a cessé d’être incisif, rend l’implication moins directe, la pression moins forte[14]Georges Péninou, Physique et métaphysique de l’image publicitaire, page 102-103, Communication, 1970..

Pourquoi sourire sur certaines photographies ?

Portrait d’une directrice RH
Paris, 2020 – Photo: Serge Bouvet
Aplomb et contact visuel dénote d’une estime de soi positive. 

Le contact visuel indique une estime forte de soi

Se positionner

« Regardez mon appareil photo ! » C’est ce que je demande à mes clients lors des sessions de portraits d’entreprise. Cette requête n’est pas systématique, je m’en abstiens lors de reportage. Lorsque les photographies doivent figurer sur un trombinoscope, un réseau social, j’insiste pour une bonne raison. Il faut dire que se positionner par rapport aux autres représente l’un des mécanismes fondamentaux d’ajustement de l’estime de soi. Cette dernière se construit grâce au regard de l’autre. À cela s’ajoute la réussite et la visibilité au sein d’une communauté professionnelle ou sociale. 

Vous serez surpris d’apprendre que regarder l’interlocuteur présente une corrélation significative avec le QI. Des recherches à ce propos ont en effet été menées à l’université Loyola Marymount de Los Angeles. Dans les relations humaines, lorsque les gens évaluent la réussite des autres, ils recherchent la confiance en soi, un langage clair et des réponses réfléchies. 

Selon Nora Murphy, professeur associé de psychologie à l’université Loyola Marymount, fixer les yeux d’un tiers contribue, de toute évidence, à une meilleure évaluation de l’intelligence perçue.[15]Nora A. MURPHY, Appearing Smart: The Impression Management of Intelligence, Person Perception Accuracy, and Behavior in Social Interaction, Personality and Social Psychology Bulletin 33, 2007. Dans ce contexte, le contact visuel apparaît comme un signe important d’intelligence.

Alors un conseil d’ami… Si vous essayez de promouvoir votre image au sein d’un entreprise, assurez-vous de maintenir le contact visuel. Votre ambassadeur d’image demeure la photo de votre profil utilisateur comme la photo de profil Linkedin.

Tenir le regard

 Quel rapport peut donc avoir le contact visuel et l’estime de soi ? On a constaté que les personnes ayant une plus grande estime de soi rompaient moins souvent le contact visuel. En revanche, ceux qui avaient une plus faible estime de soi le rompaient plus souvent[16]Heleen Vandromme, Dirk Hermans & Adriaan Spruyt, Indirectly Measured Self-esteem Predicts Gaze Avoidance, Self and Identity, Volume 10, Pages 32-43, 2010.. Il existe donc un lien entre la confiance en sa propre valeur et la capacité à maintenir le contact visuel.

Portrait de Didier Migaud, Premier Président à la Cours des Comptes

Portrait de Didier Migaud, Président à la Cours des Comptes
Palais Cambon, 30 mars 2010 – Photo: Serge Bouvet
Un portrait engageant ne créera l’implication que par l’intercession, d’un regard mutuel entre le sujet et le spectateur. 

La photographie, le lien d’estime entre votre regard et celui d’autrui.

Interactions sociales

Vous l’aurez souligné, le contact visuel, ce canal de communication non verbale, régule bon nombre de nos interactions sociales. Résumons. Le contact visuel projette la confiance, l’estime de soi, l’affirmation de soi, l’intelligence apparente, la force et la franchise. Tout cela n’implique pas, bien entendu, que vous êtes réellement intelligent, confiant, fort et franc. Ces traits de personnalités résultent d’une première impression, d’un jugement d’autrui purement intuitif, d’un feeling de l’autre[17]Denise Jodelet, Le corps, la personne et autrui, Psychologie sociale des relations à autrui, . Paris: Nathan, 2000. .

Représentation de soi

Aujourd’hui, pensez-vous que la représentation de soi sur la scène publique ou professionnelle peut-être négligée ? Pouvez-vous encore en douter ? Je sais que bon nombre d’entre nous voit en l’humilité un idéal vertueux[18]Kant écrivait à propos de l’estime de soi : « L’amour de soi ne produit que discorde » Kant, Anthropologie d’un point de vue pragmatique, page 295, Traduction par Joseph Tissot, … Continue reading longtemps cultivé dans nos sphères sociales.

Humilité et égo

Pour certaines entreprises, l’humilité qui constituait une valeur cardinale doit dorénavant composer avec l’égo. A l’heure où les communicants actionnent les leviers de la responsabilité sociétale des entreprises[19]La norme ISO 26000, standard international définit le périmètre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) autour de sept thématiques : la gouvernance de l’organisation, les droits … Continue reading et du wokisme[20]Wokisme : Selon le dictionnaire Merriam Webster, Le terme anglo-américain woke (« éveillé ») désigne le fait d’être conscient des problèmes liés à la justice sociale et à … Continue reading, l’individu est en passe de devenir la valeur primordiale de nos sociétés.

Regarder l’autre

En définitive, l’image de soi demeure  une aspiration légitime aux yeux de tous. Aujourd’hui, la photo de profil tient lieu de passeport social d’estime. Aussi, le portrait photo constitue un vecteur d’attractivité et d’engagement de poids essentiel. Une seule condition est nécessaire pour qui veut exister au regard d’autrui : le contact visuel doit être prégnant. En fait, il semblerait, selon les études, qu’il faille revenir tout simplement à un fondamental relationnel élémentaire : regarder l’autre.

Références

Références
1 « Depuis l’essor dans les années 1970 des neurosciences relatives aux interactions sociales, aux affects et aux émotions, les travaux qui explorent comment nous traitons les signaux émanant d’autrui et comment ces signaux influencent nos comportements se sont multipliés » – Idriss-Solenne TELLIER, Le contact visuel : Démonstration de son coût sur le contrôle cognitif, Thèse de doctorat cofinancée par la Région PACA et l’Union Européenne, 2014
2 Henderson, J.M., Williams, C.C., & Falk, R.J, Eye movements are functional during face learning. Memory & Cognition, Michigan State University, East Lansing, Michigan, Page 98-106, 2005.
3 Stimulus : les stimulis sont les changements qui se produisent dans l’environnement et qui sont perceptibles par un récepteur sensoriel.
4  »Les contacts visuelles de nourrissons âgés de 3 à 5 semaines, de 7 semaines et de 9 à 11 semaines ont été enregistrées alors qu’ils scrutaient le visage d’un adulte immobile, en mouvement ou en train de parler. » – Stechler, G., & Latz, E., Some observations on attention and arousal in the human infant, Journal of the American Academy of Child Psychiatry, 5(3), Page 517–525, 1966.
5 Atsushi SENJU, Mark H.JOHNSON, The eye contact effect: mechanisms and development, Trends in Cognitive Sciences, Volume 13, Issue 3, Pages 127-134, 2009
6 Marcus Rothkirch, Apoorva Rajiv Madipakkam, ErikRehn,Philipp Sterzerac, Making eye contact without awareness, Cognition, Volume 143, Pages 108-114, October 2015,
7 Kleinke, C. L.,  Gaze and eye contact—A research review. Page78–100., Psychological Bulletin, 1986
8 Anna Batki, Simon Baron-Cohen, Jennifer Connellan, Sally Wheelwright, Is there an innate gaze module? Evidence from human neonates, Infant Behavior and Development, 23(2): Pages 223-229, February 2000.
9 Nicolas Burra, Notre attention captivée par un regard, UNIGE (Université de Genève), Cognition, 20 avril 2021.
10 Kay MacDonald, Patient-Clinician Eye Contact: Social Neuroscience and Art of Clinical Engagement, Pages 136-144, Postgraduate Medicine, 2015.
11 Bernard Conein, Les sens sociaux : coordination de l’attention et interaction sociale, page 186, Intellectica, 1998
12 Nicolas BURRA, Notre attention captivée par un regard, Université de Genève, Cognition, 20 avril 2021.
13, 15 Nora A. MURPHY, Appearing Smart: The Impression Management of Intelligence, Person Perception Accuracy, and Behavior in Social Interaction, Personality and Social Psychology Bulletin 33, 2007.
14 Georges Péninou, Physique et métaphysique de l’image publicitaire, page 102-103, Communication, 1970.
16 Heleen Vandromme, Dirk Hermans & Adriaan Spruyt, Indirectly Measured Self-esteem Predicts Gaze Avoidance, Self and Identity, Volume 10, Pages 32-43, 2010.
17 Denise Jodelet, Le corps, la personne et autrui, Psychologie sociale des relations à autrui, . Paris: Nathan, 2000.
18 Kant écrivait à propos de l’estime de soi : « L’amour de soi ne produit que discorde » Kant, Anthropologie d’un point de vue pragmatique, page 295, Traduction par Joseph Tissot, Librairie Ladrange
19 La norme ISO 26000, standard international définit le périmètre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) autour de sept thématiques : la gouvernance de l’organisation, les droits de l’homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs. Bercy Info, Qu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) ?, 26/10/2021.
les communautés et le développement local.
20 Wokisme : Selon le dictionnaire Merriam Webster, Le terme anglo-américain woke (« éveillé ») désigne le fait d’être conscient des problèmes liés à la justice sociale et à l’égalité raciale.
Pacôme
Auteur des articles d'actualité
Serge Bouvet

Brèves 

Paris Photo 2021

Paris Photo 2021, ce sera du 11 au 14 novembre.

La prochaine édition de Paris Photo se tiendra du 11 au 14 novembre 2021 au Grand Palais Ephémère et en ligne. Ce sera plus de 175 galeries à visiter. Ce sera aussi l’occasion de découvrir  des éditeurs et des photographes prestigieux du monde entier. En savoir plus sur Paris Photo.

Mari Katayama: Home Again

La MEP expose Mari Katayama du 3 septembre au 24 octobre 2021

La Maison Européenne de la Photographie présente « Home Again », de Mari Katayama. Dans un monde où le handicap est mise à distance, Mari Katayama, née avec une malformation de la main et amputée dès l’âge de 9 ans de ces deux jambes, a fait de son handicap la muse d’une œuvre photographique hors norme. Dans le monde du corps canonisé et idéalisé, Mari Katayama, en tant qu’artiste,  s’est totalement appropriée d’un médium : son corps « endommagé » . Rien n’est candide dans ses photographies mais chaque pièce est profondément honnête et poétique. C’est comme si, en créant des scènes complexes et mises en scène, l’artiste révélait un lien direct avec elle-même. A l’instar de Joel-Peter Witkin, la photographe japonaise, nous interroge :  comment vivre honnêtement quand on nous incite à normer notre corps ? Katayama présente une réponse dans chaque regard secret qu’elle jette dans ses autoportraits.
Découvrez Mari Katayama sur son compte Instagram

End Time City

Rencontre / Signature avec Michael Ackerman, à La Nouvelle Chambre Claire
Samedi 13 Novembre de 14h à 16h

Michael Ackerman signera et présentera, la librairie parisienne de La Nouvelle Chambre Claire, sa nouvelle édition revue et augmentée du fameux livre éponyme End Time City publié en 1999. Le photographe américain autodidacte de l’agence VUavait reçu le Prix Nadar 1999 pour son livre « End Time City », une plongée au cœur de la ville indienne Varanasi.

Red Eye to New York Janet Delaney

Janet Delaney jette un œil (rouge) sur New York

Les éditions Mack, qui auront un stand à Paris Photo, publient en octobre 2021, Red Eye to New York de Janet Delaney. Cette dernière est surtout connue pour sa série South of Market, qu’elle a commencé en 1978. La photographe, à ce jour, a réalisé deux ouvrages seulement.  est le troisième. Comme les deux premiers, le troisième ouvrage se situe à la lisière entre la street photography et l’art. Armé de son son appareil photo Rolleiflex, Janet Delaney a arpenté les rue de New York, cherchant l’instant présent et le moindre récit humain.

Indiens par Serge Bouvet

Des dizaines de livres photos somptueux sur l’Inde à découvrir !

La librairie La Chambre Claire propose des dizaines de monographies sur l’Inde d’auteurs comme Roland & Sabine Michaud, Giulio Di Sturco, Serge Bouvet, Kaamna Patel, Arko Datto, Paolo Pellizzari, etc.

Red Eye to New York Janet Delaney

Akio Nagasawa publient 4 ouvrages prestigieux de Masato SETO en série très limitée

Avis aux collectionneurs fortunés, les éditions Akio Nagasawa republient 4 ouvrages signés en série très limitée du photographe japonais Masato SETO :  Le livre BANGKOK, HANOI 1982-1987, publié à l’origine en 1989, Picnic, édité en 2005, Binran paru en 2008 et enfin Césium publié en 2013. Ses tirages prestigieux oscillent entre 254 euros et 667 euros. Ses livres seront présentés lors de Paris Photo par l’édition Akio Nagasawa qui y sera présente.

Nos dernières publications